David AbikerJ’ai un parcours atypique dans le milieu des médias puisque j’ai d’abord été responsable pédagogique à Sciences Po où j’ai fait mes études pour devenir ensuite consultant, puis dircom, puis DRH.
C’est l’émission Arrêt sur Images qui m’a mis le pied à l’étrier médiatique. J’écrivais un peu à côté puis en 2005, tout s’est accéléré. J’ai publié un livre, j’ai arrêté de travailler 6 mois pour soigner un cancer pas trop grave et ensuite faire de la radio pour me consacrer pleinement à mon métier de chroniqueur, ceci en 2007.
Je suis venu à Internet de deux façons. j’ai supervisé la création de sites internet dans plusieurs de mes jobs (sans être informaticien) puis en bloggant d’abord avec Daniel Schneidermann sur le Bigbangblog puis en ouvrant le mien.

A France Inter j’ai tenu une chronique sur les blogs pendant deux ans puis à France Info une revue de net pendant trois ans. Ce qui m’intéresse sur Internet et les réseaux sociaux, ce sont les usages et pas vraiment les technologies. Comment les gens cherchent du travail, comment ils se rencontrent, comme ils s’aiment, comment ils collaborent, comment ils parlent.

Aujourd’hui, je suis chroniqueur à Europe1 où je suis ravi de faire l’émission Des Clics et des claques avec Guimier, Birenbaum et toute la bande et de participer aux Experts avec Héléna Morna et Europe1 Soir avec Nicolas Poincaré. Je suis également chroniqueur à Canal Plus et j’écris dans l’Express, GQ et Marie-Claire. Enfin, chaque semaine je mets en ligne sur Cadremploi et Figaro.fr une vidéo recrutement. Pour la 100e nous avons interviewé Mélenchon.

C’est l’achat de l’iPhone qui m’a décidé à migrer vers Internet. J’apprécie la convivialité et la fiabilité des produits Apple et j’avoue qu’étant assez peu bidouilleur, Apple propose un environnement tout à fait adapté à mon côté paresseux. J’ai renoncé en migrant au téléchargement illégal. Je paie les musiques et les films. Je trouve assez naturel de payer la création. 0,99 euros pour une chanson qui vous accompagnera toute votre vie, c’est donné. Pourtant, j’ai téléchargé illégalement des centaines de fichiers musicaux mais j’ai arrêté sans états d’âme. Apple m’y a aidé, d’une certaine façon, avec son environnement captif et ses facilités d’utilisation. En plus de l’Iphone, j’ai deux MacBook et un Ipad. Ca devrait suffire… C’est trop, de toute façon.

Bizarrement, j’ai conservé sur Apple un environnement Windows. C’est la honte, je sais. J’utilise Word tous les jours et Powerpoint de temps en temps. Sur mon iPhone j’utilise les appui Echofon, Facebook, Hipstamatic et Instagram, tout cela est finalement très classique. J’ai également sur mes MacBook une application qui s’appelle DJay pour passer quelque titres de temps en temps.

Les obstacles ? Je crois que ce sont ceux qu’on se pose. Souvent on ose pas, on n’est pas sûr. Le mieux c’est d’avoir des modèles, d’être fan et de savoir réellement ce qu’on ne veut pas faire. Je me suis rendu compte que la chronique c’était pour moi une façon de mener des projets courts. Quand vous faites des chroniques, vous cherchez une idée, vous l’écrivez, vous l’interprétez et vous recommencez. C’est un schéma anti-routine qui me va bien. Parfois j’ai envie de projets qui s’inscrivent davantage dans le temps, alors je fais un livre.Le dernier c’est Zizi the Kid des souvenirs d’enfance en dessous de la ceinture…

Si je devais donner un conseil à un jeune aujourd’hui ? Je lui dirais de faire un vrai métier. Finance, charcuterie, informatique, vente, droit, tapisserie et si jamais le goût d’écrire le titille, qu’il ouvre un blog, qu’il travaille ses textes et ses sujets et un jour, à côté du boulot, il trouvera un espace où s’exprimer. On ne décide pas du jour au lendemain d’être chroniqueur à la télé ou dans la presse.  Le journalisme est un autre métier et s’apprend dans des écoles spécialisées mais la chronique… Les processus de recrutement sont longs, relèvent de la chance, de la cooptation et des rencontres. Tout cela ne se conseille pas. C’est le contraire d’une science exacte. En revanche, les réseaux sociaux, Facebook, les blogs, la facilité qui existe aujourd’hui pour ouvrir un site permet dans son coin de créer un fanzine ou un magazine sans difficulté. Reste ensuite à le remplir et le faire exister comme vous le faites avec votre blog. Le net, c’est quand même formidable. Quand j’avais 20 ans, j’écrivais dans le journal de mon école. Si nous avions eu Internet, jamais on aurait publié un journal en papier.

Le futur est proche… En 2012 Arté devrait diffuser un téléfilm adapté de mon premier livre, Le Musée de l’homme. Je publie dans quelques jours un petit recueil de citations des femmes sur les hommes (Les perles des Femmes, chez Jean-Claude Gawséwitch) et sans doute à la rentrée 2012-2013, je préfacerai un Dico Rock Sexy chez Don Quichotte mais là, je ne suis qu’un prête-nom car les auteurs resteront anonymes. J’aimerais aussi poursuivre la collaboration commencée cette année avec Canal Plus dans La Nouvelle Edition, l’équipe est sympa et ça me permet de causer emploi à la télévision sur un registre pratique et décalé. J’ai enfin une idée de livre, une sorte d’enquête sur un enregistrement du Petit Prince réalisé il y a 40 ans.
Voilà, on n’a pas beaucoup parlé d’Apple ni de matériel mais j’ai fait, il y a quelques semaines, un papier à l’occasion de la mort de Steve Jobs. Peut-être peut-il intéresser vos lecteurs. J’y développe l’idée selon laquelle Jobs a certes été un visionnaire technologique mais pour moi, il incarne le soft power à l’heure de la mondialisation : un chef adulé, devant une presse subjuguée (ou presque) à chaque lancement et des légions d’adorateurs. Souvenez-vous combien les chefs d’Etats l’ont célébré à sa mort. Je suis sûr que les politiques envient et envieront longtemps la manière dont Jobs a pris le pouvoir, sans baïonnettes, sans guerre, sans frontières, sans Etat. Si j’avais aujourd’hui le choix entre une carrière de chef d’Etat ou une carrière de Jobs, y’a pas photo, je choisis une carrière de Jobs.

Tags: , ,
Fundador y Editor en Jefe de este blog / Founder & Editor in Chief of this techblog / Fondateur et Editeur en chef de ce blog.

Related Article

0 Comments

Leave a Comment

Uso de cookies

Este sitio web utiliza cookies para que usted tenga la mejor experiencia de usuario. Si continúa navegando está dando su consentimiento para la aceptación de las mencionadas cookies y la aceptación de nuestra política de cookies, pinche el enlace para mayor información.plugin cookies

ACEPTAR
Aviso de cookies